Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juillet 2015 1 20 /07 /juillet /2015 13:04

11-12-13 juillet, vous ne saviez pas quoi faire durant ce week-end prolongé ? Ben pourquoi ne vous êtes vous pas inscrit sur le brevet de 1000km au départ d'Angers ?

Le RC Anjou nous a gratifiés encore une fois d'un très beau parcours, dessiné par Jean-Claude Chabirand encore une fois et pimenté cette fois de belles bosses dans le Périgord et dans la Creuse. Même si ce n'étaient pas les seules côtes du parcours, c'était les plus notables et mémorables, de celles qui vous font dire de ne jamais repasser par ces coins-là. =))

Qu'est-ce qui vous pousse à partir dans ce genre d'aventure ? Des sentiments mêlés : l'attrait pour des changements de paysages, être au plus près de la nature même si on reste sur le bitume, la recherche de la connaissance de soi au cours d'une épreuve aussi longue, mentalement, physiquement... Le plaisir aussi de pouvoir partager ces distances avec d'autres personnes : le vélo a cela de plaisant, c'est qu'on peut discuter tout en produisant un petit effort, sans trop s'essouffler. Les échanges sont parfois très riches d'expériences : l'humilité est le maître-mot pour beaucoup de coureurs de longue distance : beaucoup ont déjà vécu beaucoup de galères ou de grands moments sur un vélo, ce qui leur a donné une certaine philosophie face aux obstacles, petits pépins du vélo... et du coup à relativiser beaucoup de choses. Ce sont des "taiseux", mais sûrs de leur capacité à terminer ce genre d'aventure.

Et il y a de la place pour chacun : certains sont de vrais dévoreurs de bitume, qui ont sillonné la France de long en large et surtout en "Diagonales" (des épreuves longue-distance elles aussi), d'autres sont plus néophytes et viennent acquérir un peu d'expérience...

BRM 1000 Angers : du samedi 11 juillet 8h00 au mardi 14 juillet matin max...

BRM 1000 Angers : du samedi 11 juillet 8h00 au mardi 14 juillet matin max...

Départ à 8h00 d'Angers... L'ambiance est bon enfant =), comme d'habitude à Angers, au vélodrome. Une bonne cinquantaine de participants. Et je retrouve quelques habitués. Je suis le seul vélo couché et un des plus jeunes.

Départ à 8h00 d'Angers... L'ambiance est bon enfant =), comme d'habitude à Angers, au vélodrome. Une bonne cinquantaine de participants. Et je retrouve quelques habitués. Je suis le seul vélo couché et un des plus jeunes.

En sortie d'Angers, je reste paisiblement derrière le groupe : le soleil reste très timide derrière les nuages.

En sortie d'Angers, je reste paisiblement derrière le groupe : le soleil reste très timide derrière les nuages.

Le bocage Deux-Sévrien et cette longue départementale entre Vihiers - Argenton les Vallées et Bressuire. Je suis parti devant à la suite d'un arêt pipi du groupe et parce que je ne me sentais pas à l'aise dnas ce petit peloton avec la circulation. De plus, c'est un morceu de route où je peux rouler à plus de 30km/h sans me fatiguer... Le groupe me rattrapera à la suite d'un arrêt technique à Secondigny, dans la Gâtine Deux-Sévrienne, pas facile : routes médiocres et acidentées.

Le bocage Deux-Sévrien et cette longue départementale entre Vihiers - Argenton les Vallées et Bressuire. Je suis parti devant à la suite d'un arêt pipi du groupe et parce que je ne me sentais pas à l'aise dnas ce petit peloton avec la circulation. De plus, c'est un morceu de route où je peux rouler à plus de 30km/h sans me fatiguer... Le groupe me rattrapera à la suite d'un arrêt technique à Secondigny, dans la Gâtine Deux-Sévrienne, pas facile : routes médiocres et acidentées.

Epannes - Pointage et mini-ravito - Café / Coca et je repars, toujours devant le groupe depuis les plaines...

Epannes - Pointage et mini-ravito - Café / Coca et je repars, toujours devant le groupe depuis les plaines...

Les plaines se ressemblent entre le marais Poitevin et entre Saint Jean d'Angely et Saintes... Je file en direction de Cognac, devant le gros groupe.Les plaines se ressemblent entre le marais Poitevin et entre Saint Jean d'Angely et Saintes... Je file en direction de Cognac, devant le gros groupe.

Les plaines se ressemblent entre le marais Poitevin et entre Saint Jean d'Angely et Saintes... Je file en direction de Cognac, devant le gros groupe.

Après le repas du soir, organisé par le club dans un restaurant de Chevanceaux (17), après le contrôle de Jonzac. Mon regret : le Périguord traversé de nuit, sans vriament pouvoir profiter du paysage. des feux d'artifice éclatent aux alentours, alors que je suis en train de monter des côtes dans les bois. Le groupe des rapides est devant et le gros groupe est encore derrière. Je l'entendrai repasser devant alors que je m'étais arrêter dormir 1h le long d'une haie.Après le repas du soir, organisé par le club dans un restaurant de Chevanceaux (17), après le contrôle de Jonzac. Mon regret : le Périguord traversé de nuit, sans vriament pouvoir profiter du paysage. des feux d'artifice éclatent aux alentours, alors que je suis en train de monter des côtes dans les bois. Le groupe des rapides est devant et le gros groupe est encore derrière. Je l'entendrai repasser devant alors que je m'étais arrêter dormir 1h le long d'une haie.
Après le repas du soir, organisé par le club dans un restaurant de Chevanceaux (17), après le contrôle de Jonzac. Mon regret : le Périguord traversé de nuit, sans vriament pouvoir profiter du paysage. des feux d'artifice éclatent aux alentours, alors que je suis en train de monter des côtes dans les bois. Le groupe des rapides est devant et le gros groupe est encore derrière. Je l'entendrai repasser devant alors que je m'étais arrêter dormir 1h le long d'une haie.Après le repas du soir, organisé par le club dans un restaurant de Chevanceaux (17), après le contrôle de Jonzac. Mon regret : le Périguord traversé de nuit, sans vriament pouvoir profiter du paysage. des feux d'artifice éclatent aux alentours, alors que je suis en train de monter des côtes dans les bois. Le groupe des rapides est devant et le gros groupe est encore derrière. Je l'entendrai repasser devant alors que je m'étais arrêter dormir 1h le long d'une haie.

Après le repas du soir, organisé par le club dans un restaurant de Chevanceaux (17), après le contrôle de Jonzac. Mon regret : le Périguord traversé de nuit, sans vriament pouvoir profiter du paysage. des feux d'artifice éclatent aux alentours, alors que je suis en train de monter des côtes dans les bois. Le groupe des rapides est devant et le gros groupe est encore derrière. Je l'entendrai repasser devant alors que je m'étais arrêter dormir 1h le long d'une haie.

Je suis repassé devant le gros groupe, puis ils m'ont repassé à nouveau lors d'una utre arrêt sommeil en descente, dans un bois... Petit matin dimanche : à Saint Yriex la Perche, à l'entrée du Plateau de Millevaches... Bientôt le petit déjeuner.

Je suis repassé devant le gros groupe, puis ils m'ont repassé à nouveau lors d'una utre arrêt sommeil en descente, dans un bois... Petit matin dimanche : à Saint Yriex la Perche, à l'entrée du Plateau de Millevaches... Bientôt le petit déjeuner.

Plateau de Millevaches, des forêts, des côtes grosses et petites, souvent longues, oscillant entre 350 et 500m d'altitude... Le temps ne passe pas vite et il fait assez chaud. Ne trouvant pas d'eau, j'ai demandé à un habitant dans un bourg de me remplir mes bidons. Ensuite, ce fût la Creuse : pour moi pire encore du côté de La Souterraine et Dun-le-Palestel et encore après : des côtes désespérément moches et longues sur des revêtements rugueux, à 11-12 km/h... Avnt tout de même de retrouver des routes très roulantes et assez plates après la Châtre en direction de Bourges !!
Plateau de Millevaches, des forêts, des côtes grosses et petites, souvent longues, oscillant entre 350 et 500m d'altitude... Le temps ne passe pas vite et il fait assez chaud. Ne trouvant pas d'eau, j'ai demandé à un habitant dans un bourg de me remplir mes bidons. Ensuite, ce fût la Creuse : pour moi pire encore du côté de La Souterraine et Dun-le-Palestel et encore après : des côtes désespérément moches et longues sur des revêtements rugueux, à 11-12 km/h... Avnt tout de même de retrouver des routes très roulantes et assez plates après la Châtre en direction de Bourges !!
Plateau de Millevaches, des forêts, des côtes grosses et petites, souvent longues, oscillant entre 350 et 500m d'altitude... Le temps ne passe pas vite et il fait assez chaud. Ne trouvant pas d'eau, j'ai demandé à un habitant dans un bourg de me remplir mes bidons. Ensuite, ce fût la Creuse : pour moi pire encore du côté de La Souterraine et Dun-le-Palestel et encore après : des côtes désespérément moches et longues sur des revêtements rugueux, à 11-12 km/h... Avnt tout de même de retrouver des routes très roulantes et assez plates après la Châtre en direction de Bourges !!
Plateau de Millevaches, des forêts, des côtes grosses et petites, souvent longues, oscillant entre 350 et 500m d'altitude... Le temps ne passe pas vite et il fait assez chaud. Ne trouvant pas d'eau, j'ai demandé à un habitant dans un bourg de me remplir mes bidons. Ensuite, ce fût la Creuse : pour moi pire encore du côté de La Souterraine et Dun-le-Palestel et encore après : des côtes désespérément moches et longues sur des revêtements rugueux, à 11-12 km/h... Avnt tout de même de retrouver des routes très roulantes et assez plates après la Châtre en direction de Bourges !!
Plateau de Millevaches, des forêts, des côtes grosses et petites, souvent longues, oscillant entre 350 et 500m d'altitude... Le temps ne passe pas vite et il fait assez chaud. Ne trouvant pas d'eau, j'ai demandé à un habitant dans un bourg de me remplir mes bidons. Ensuite, ce fût la Creuse : pour moi pire encore du côté de La Souterraine et Dun-le-Palestel et encore après : des côtes désespérément moches et longues sur des revêtements rugueux, à 11-12 km/h... Avnt tout de même de retrouver des routes très roulantes et assez plates après la Châtre en direction de Bourges !!

Plateau de Millevaches, des forêts, des côtes grosses et petites, souvent longues, oscillant entre 350 et 500m d'altitude... Le temps ne passe pas vite et il fait assez chaud. Ne trouvant pas d'eau, j'ai demandé à un habitant dans un bourg de me remplir mes bidons. Ensuite, ce fût la Creuse : pour moi pire encore du côté de La Souterraine et Dun-le-Palestel et encore après : des côtes désespérément moches et longues sur des revêtements rugueux, à 11-12 km/h... Avnt tout de même de retrouver des routes très roulantes et assez plates après la Châtre en direction de Bourges !!

Repas à Lignières où je rejoins le gros groupe aux restaurant, sous des Halles !! Puis je repars en solo dormir vers minuit à la belle étoile dans la banlieue de Bourges (La Chapelle St Ursin)... On prend la direction de la Sologne, plus que 300km : le réveil musculaire et articulaire est très dur, les chevilles surtout.
Repas à Lignières où je rejoins le gros groupe aux restaurant, sous des Halles !! Puis je repars en solo dormir vers minuit à la belle étoile dans la banlieue de Bourges (La Chapelle St Ursin)... On prend la direction de la Sologne, plus que 300km : le réveil musculaire et articulaire est très dur, les chevilles surtout.

Repas à Lignières où je rejoins le gros groupe aux restaurant, sous des Halles !! Puis je repars en solo dormir vers minuit à la belle étoile dans la banlieue de Bourges (La Chapelle St Ursin)... On prend la direction de la Sologne, plus que 300km : le réveil musculaire et articulaire est très dur, les chevilles surtout.

Lundi matin : la plaine de Bourges avant d'entrer dans les forêts de Sologne : petit matin où il fait doux : 13-14°C
Lundi matin : la plaine de Bourges avant d'entrer dans les forêts de Sologne : petit matin où il fait doux : 13-14°C

Lundi matin : la plaine de Bourges avant d'entrer dans les forêts de Sologne : petit matin où il fait doux : 13-14°C

Je retrouve le barbu qui roule en autonomie sur une belle randonneuse... Je me fais encore un petit plaisir avec un restaurant. Je galère malgré l'apparition du gros groupe de temps en temps, contre le vent depuis la Sologne.

Je retrouve le barbu qui roule en autonomie sur une belle randonneuse... Je me fais encore un petit plaisir avec un restaurant. Je galère malgré l'apparition du gros groupe de temps en temps, contre le vent depuis la Sologne.

Vent de face assez fort, chaleur, crampettes dans les cuisses : vitesse bloquée aux alentours de 22-23 km/h max sur le plat et le coeur bloqué aussi à 110 pulasations/min... La loose...
Vent de face assez fort, chaleur, crampettes dans les cuisses : vitesse bloquée aux alentours de 22-23 km/h max sur le plat et le coeur bloqué aussi à 110 pulasations/min... La loose...

Vent de face assez fort, chaleur, crampettes dans les cuisses : vitesse bloquée aux alentours de 22-23 km/h max sur le plat et le coeur bloqué aussi à 110 pulasations/min... La loose...

Koen le Belge et son chien sur son triporteur assisté électriquement : je me suis arreté pour lui parler quelques minutes. Une rencontre vraiment sympathique : un gars adorable.

Koen le Belge et son chien sur son triporteur assisté électriquement : je me suis arreté pour lui parler quelques minutes. Une rencontre vraiment sympathique : un gars adorable.

Dans la soirée du lundi : j'ai pointé aux Rosiers-sur-Loire dans un café... J'ai pris ce café le plus rapidement possible et me suis changé pour enfiler mon gilet fluo. J'ai hâte de terminer : plus que 30-35 km je crois, sur les bords de Loire mais mes crampettes m'obligent à ralentir. Angers arrive vers 23h mais les blocages des rues pour le feu d'artifice, m'obligent à bifurquer, et à finir à pied dans les bouchons et la foule pour arriver jusqu'au point final. Je prends les choses avec philosophie, je suis presque arrivé. Pointage final à Minuit ! 64h pour ce brevet !
Dans la soirée du lundi : j'ai pointé aux Rosiers-sur-Loire dans un café... J'ai pris ce café le plus rapidement possible et me suis changé pour enfiler mon gilet fluo. J'ai hâte de terminer : plus que 30-35 km je crois, sur les bords de Loire mais mes crampettes m'obligent à ralentir. Angers arrive vers 23h mais les blocages des rues pour le feu d'artifice, m'obligent à bifurquer, et à finir à pied dans les bouchons et la foule pour arriver jusqu'au point final. Je prends les choses avec philosophie, je suis presque arrivé. Pointage final à Minuit ! 64h pour ce brevet !

Dans la soirée du lundi : j'ai pointé aux Rosiers-sur-Loire dans un café... J'ai pris ce café le plus rapidement possible et me suis changé pour enfiler mon gilet fluo. J'ai hâte de terminer : plus que 30-35 km je crois, sur les bords de Loire mais mes crampettes m'obligent à ralentir. Angers arrive vers 23h mais les blocages des rues pour le feu d'artifice, m'obligent à bifurquer, et à finir à pied dans les bouchons et la foule pour arriver jusqu'au point final. Je prends les choses avec philosophie, je suis presque arrivé. Pointage final à Minuit ! 64h pour ce brevet !

Article du Courrier de l'Ouest...

Article du Courrier de l'Ouest...

Partager cet article

Repost 0
Published by Bertrand
commenter cet article

commentaires

Fred 09/03/2017 09:46

Merci pour tes recits, ca donne vraiment envie de participer à ces epreuves !
D'abord un peu d'entrainement, hein? Super les photos!

Presentation

  • : Le blog de Bertrand
  • Le blog de Bertrand
  • : Récits de vélo couché sur les épreuves longues distances... Des liens vers des photos de vacances, paysages... Quelques astuces pour le montage de roue de vélo...
  • Contact

Le Moi

  • Bertrand
  • Amateur de vélo couché depuis mon premier Paris-Brest-Paris, d'abord en trike puis en 2 roues couché... pour le confort, pour la différence...
  • Amateur de vélo couché depuis mon premier Paris-Brest-Paris, d'abord en trike puis en 2 roues couché... pour le confort, pour la différence...

Recherche

Liens