Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Comment m’est venue l’idée de participer à ce brevet de 600 kilomètres : le Rennes-Brest-Rennes ? Les routes de Côte d’Armor et des Monts d’Arrée ne sont pourtant pas tendres et le kilométrage est important…

Tout d’abord en parcourant le forum jaune sur internet, forum dédié aux vélos horizontaux : le lieu de rencontre virtuel le plus connu et le plus sympa des vélocouchistes (http://velorizontal.bbfr.net/index.forum) … Dans une des rubriques du forum y apparaissait la re-création du brevet Rennes-Brest-Rennes qui emprunte la grande partie du chemin du Paris-Brest-Paris entre Tinténiac (au nord de Rennes) et Brest. L’attente du prochain PBP est trop longue jusqu’en 2011 et le souvenir de celui de 2007, même s’il était très douloureux physiquement, ne demande qu’à être réveillé. Certes l’ampleur du RBR n’a rien à voir avec la magie du PBP, extraordinaire épreuve internationale, épreuve d’humilité et de dépassement de soi…

 

LAÏUS - Je sais, ça ne vous parle pas ce que j’écris, pourtant mon monde n’a rien d’inaccessible : les épreuves d’endurance « extrême » vous entraînent vers des sensations toutes aussi extrêmes : du dégoût et rejet pour son propre corps quand il n’encaisse plus les efforts et qu’il se venge par des crampes ou un refus d’avaler quoi que ce soit, jusqu’aux sentiments d’euphorie et de toute puissance vécus juste avant une grosse fringale… Des sentiments profonds de solitude et d’abandon au milieu de la nuit, au milieu de nulle part, synonymes également de liberté… Je roule en cohabitation avec d’autres usagers de la route mais je ne suis plus l’un d’eux : l’espace d’un moment, j’échappe à la vision étriquée de la société moderne, chaotique, dénuée de bon sens et de respect, incohérente, égoïste… Devant moi s’ouvre un large horizon, je regarde dans le ciel courir les nuages et si l’envie me vient de prendre la route qui les suit, je la prends… Puis, au bout d’un moment, je rentre, parce qu’il le faut bien... J’aime la longue distance, même si ça fait mal parfois : contradiction qui m’est propre : souffrir et endurer pour ouvrir l’esprit et rêver. Ca tient sans doute un peu du masochisme en tous cas très certainement de la déraison… FIN DU LAÏUS.

 

Plusieurs vélos couchés ont l’intention de s’inscrire au RBR, un peu plus d’une dizaine au total : quelques Grenoblois, des Normands, des Parisiens… Pour quelques-uns d’entre eux, des gars super sympas que j’avais déjà rencontrés à la fin mars lors d’un petit rassemblement de vélos couchés du côté de Pornic. Dans les inscrits figure une personnalité de la longue distance : Hervé Le Du, âgé de 58 ans, un des recordman du Paris-Brest-Paris (moins de 45 heures pour boucler l’aller-retour de 1200km !!) et qui roule désormais sur un vélo couché en carbone fabriqué par un Morbihannais, Malric Leborgne, très connu également chez les vélocouchistes… (http://www.zockrabikes.com/)

 
 
zockra-le-rapide.jpg


Malgré ma confirmation à l’événement sur le forum, je ne me suis inscrit qu’à la dernière minute pour le RBR. L’épreuve a lieu le week-end des 13-14 juin. Elle démarre le samedi à 05h du matin à Rennes. Ca fait de très bonne heure mais compte tenu du relief de l’épreuve, les arrivées pourront être tardives le dimanche soir… Nous sommes plusieurs à vouloir le faire d’une seule traite, c’est-à-dire sans dormir, peut-être l’occasion de faire un petit groupe si les niveaux sont équivalents.

 

Je me suis donc inscrit peu de temps avant l’événement. Mes ennuis de rayons qui cassent sur ma roue ne m’ont jamais vraiment quitté. Ma nouvelle roue avec moyeu dynamo ne sera pas arrivée pour la course… Tant pis. On verra bien...

Partager cette page

Repost 0
Published by

Presentation

  • : Le blog de Bertrand
  • Le blog de Bertrand
  • : Récits de vélo couché sur les épreuves longues distances... Des liens vers des photos de vacances, paysages... Quelques astuces pour le montage de roue de vélo...
  • Contact

Le Moi

  • Bertrand
  • Amateur de vélo couché depuis mon premier Paris-Brest-Paris, d'abord en trike puis en 2 roues couché... pour le confort, pour la différence...
  • Amateur de vélo couché depuis mon premier Paris-Brest-Paris, d'abord en trike puis en 2 roues couché... pour le confort, pour la différence...

Recherche

Liens