Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 10:12

Well, not a really good memory...

J'étais inscrit sur le brevet de 1000km avec le club d'Angers...

J'avais tout fini de préparer la veille au soir, même ma dernière sacoche, cousue maison...

 

Le sommeil a été bon, juste 6h30 mais sans stress particulier, contrairement aux nuits précédentes... Le réveil à 5h30 n'a pas été trop difficile, j'étais réveillé 5 minutes avant que ça ne sonne...

Petit déjeuner très rapide, des pâtes réchauffées au micro-onde (mouais, pas top, mais ça remplit l'estomac) et du pain d'épices à manger dans la voiture.

Sur le chemin de l'autoroute, 6 mongolfières agrémentent le parcours, dans le soleil levant... Belle image, ces gros ballons s'élevant au-dessus d'Ancenis. J'ai peut-être un collègue de boulot qui fait partie d'un des équipages, je reconnais un des ballons qu'il m'avait montré en photo.

 

Enfin, j'arrive à Angers, à côté du Vélodrome où on doit prendre le départ...

Je descends la TD2 du coffre et casse malencontreusement le mât du fanion. "Merde !!! Ca, ça va me porter la poisse."

Les cyclistes sont traditionnellement assez superstitieux et moi, ben, je crois qu'il peut y avoir des petits signes...

Bon, on verra bien... Je recolle le bout de mât avec de l'adhésif que j'avais dans le coffre... Bof bof...

 

Et je descends au local du vélodrome : là déjà une grosse vingtaine de cyclos sont là... Je fais la queue pour le contrôle des éclairages et la présence du chasuble : C'est OK !

Je revois Jean-Claude Chabirand et sa femme qui rouleront encore en tandem. Nous serons une vingtaine à rouler en leur compagnie, lesautres iront soit plus vite, soit plus lentement. Des points de dîner, peti-déjeuner et nuit d'hotel (la deuxième nuit) sont prévus sur le parcours... Tout a été bien organisé.

Encore une fois, je dois être le plus jeune, à pat peut-être Damien, un gars que je revois souvent aux brevets et qui est un vrai fondu de cyclotourisme.

Un petit café, quelques discussions autour de mon vélo qui attire la curiosité... et tout le monde se réunit à l'entrée du vélodrome pour repartir à travers les rues d'Angers, à 8 heures tapantes. Je n'ai pas compté mais au moins 35 cyclos sont présents...

Nous partons sur les bords de Loire, par La Daguinière, la Bohalle... Je discute avec les cyclos au gré des groupements, des changements de position dans le paquet. Mon engin attire les questions, c'est très intéressant. en plus, sur ce brevet de 1000, ce sont vraiment des adeptes de longue distance qui y viennent : je vois une nana qui arbore le ruban blanc à son casque, le signe de ralliement de ceux qui fréquentent le forum des super randonneurs sur Internet...

On traverse un vide-grenier à Saint Mathurin... Je m'arrête faire un petit pipi un peu plus loin, m'obligeant à une bonne course poursuite à plus de 40 km/h sur la route toute plate... Le groupe avance très vite, entre 30 et 35 km/h, ce qui fait que j'ai un peu de mal à revenir...

Une fois le groupe réintégré, je me retrouve à côté d'un gars avec qui je parle du Paris-Brest-Paris, du Bordeaux-Paris : il n'a pas du tout la même approche de ces épreuves que moi : il est vraiment typé compétition et a fait de très très bons temps... Il connaît Hervé Le Du et Aurélien Bonneteau pour les avoir côtoyés quand ils roulaient en vélo couché. Il est très intéressant : son jargon est vraiment celui d'un compétiteur : ça fait bizarre d'entendre ce vocabulaire et d'avoir un autre oeil sur ces épreuves que moi aussi j'ai fait, mais de façon différente...

Il me parle des tricheurs sur Bordeaux-Paris : ceux qui prennent la voiture pour être déposés plus loin et pouvoir dire qu'ils ont fait l'épreuve... J'en avais vu aussi, ou disons des comportements bizarres...

On passe les Rosiers-sur-Loire. Au feu, j'ai l'impression qu'il y a un peu de jeu dans ma direction... Bof, pas de soupçon particulier, puis Longué...

Au passage d'un mini-ralentisseur, le cadre devient subitement tout mou, comme s'il y avait une suspension...

"Oulah, c'est bien souple ça !!"

Et mon voisin de regarder mon cadre et de me dire d'un air catastrophé :

"Hé, mais il est fendu... Soulève ta jambe... Ben ouais, il est fendu !!!"

"Non, tu déconnes... Non, c'est pas vrai...?"

"Si, si regarde, arrête-toi..."

Et je freine pour m'arrêter quelques mètres plus loin... Effectivement, le cadre est déchiré, juste derrière le pivot de direction.

C'est fini, l'aventure s'achève ici, KM 42... Cette fois, pas la peine de tenter d'aller plus loin, le cadre va couper en deux d'ici peu... La TD2 est en plus sale état que mon proto 3 qui avait cassé aussi mais avec lequel j'avais pu finir le brevet de 600...

J'appelle chez mes parents, mon frère viendra me chercher plus tard.heureusement queje n'ai pas cassé à proximité de Paris, ça aurait été la frnche galère.

Je suis désabusé, déçu... Quand je regarde la fissure, je me dis que c'était prévisible, le gros tube n'étant pas soudé au pivot de direction par dessous, la rupture s'est amorcée à cet endroit, là où il y a le plus de contraintes... Logique. Bon à savoir sur les prochains protos...

003-1000La fissure sous le pivot de direction

 

004-1000La TD2, avec les sacoches

 

En attendant, je me suis étendu sur le gros rond-point de Longué, à l'abri des arbustes et fleurs plantés là...

005-1000Atelier bronzage sur rond-point abrité

 

Désormais, il faut que je pense au Paris-Brest-Paris avec ma bonne vieille mule, pas efficace mais solide (enfin je crois)...Et me ré-entraîner parce que j'ai assez perdu de temps entre les différents essais de vélos, les bricolages, les aller-retour au Mans pour la TD, les casses...

Partager cet article

Repost 0
Published by Bertrand - dans BREVETS
commenter cet article

commentaires

Presentation

  • : Le blog de Bertrand
  • Le blog de Bertrand
  • : Récits de vélo couché sur les épreuves longues distances... Des liens vers des photos de vacances, paysages... Quelques astuces pour le montage de roue de vélo...
  • Contact

Le Moi

  • Bertrand
  • Amateur de vélo couché depuis mon premier Paris-Brest-Paris, d'abord en trike puis en 2 roues couché... pour le confort, pour la différence...
  • Amateur de vélo couché depuis mon premier Paris-Brest-Paris, d'abord en trike puis en 2 roues couché... pour le confort, pour la différence...

Recherche

Liens